À quoi servent les plantes adaptogènes?

La plante aux propriétés adaptogènes la plus connue est sans doute le ginseng. Parmi ces plantes qui sont de véritables trésors de la nature, on retrouve aussi l’éleuthérocoque (ginseng sibérien), l’ashwagandha (ginseng indien), la rhodiole, le maca

Il s’agit de plantes, végétaux, racines, herbes, champignons…qui sont utilisés en médecine traditionnelle pour l’effet régulateur de leurs substances sur le corps et les cellules. Les adaptogènes sont connues en médecine chinoise depuis des millénaires sous le nom de « toniques supérieurs ». Elles procurent bien-être, force, motivation… Utilisées en prévention, elles aident l’organisme à maintenir son équilibre.

Il existe de nombreux autres adaptogènes comme le guarana, la schisandra, le cordyceps, l’astragale, le reishi, le tribulus, le tulsi, le moringa, mais aussi le thym, le romarin, le safran, l’aubépine, la passiflore, l’ortie, la valériane, le chanvre, l’aloe vera, le fenugrec, le gingembre, etc.

On retrouve ici des super-aliments qui contiennent des antioxydants, des vitamines et minéraux, des acides aminés.

Les plantes adaptogènes sont utilisées en phytothérapie comme remèdes naturels, on les retrouve dans les herboristeries. On peut les consommer en infusion, en décoction, sous forme de poudres. On en fait aussi des compléments alimentaires. « Anti-stress », ayant pour but d’apporter « énergie », « bien-être »…le plus souvent sous forme de gélules et de comprimés. On utilise les racines de ces plantes pour en tirer leurs principes actifs et obtenir des compléments alimentaires efficaces.

Les plantes adaptogènes ont été largement étudiées par la science, elles sont sans accoutumance, ce sont des alternatives aux médicaments. Elles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes sous sédatifs ou antidépresseurs, souffrant de maladie auto-immune (diabète de type 1, sclérose en plaques…) et d’hyperthyroïdie.

Comment fonctionnent les plantes adaptogènes?

panneaux indiquant stress et relax

Consommer une plante adaptogène permet d’augmenter la capacité d’adaptation de l’organisme aux facteurs environnementaux et ainsi éviter leurs effets négatifs sur l’organisme. Cette action aide l’organisme à gérer le stress et favorise le bien-être général. Ces plantes vivent dans terres désolées, dans des conditions extrêmes (températures glaciales, zones arides). Pour survivre dans leur environnement, elles doivent posséder une adaptabilité et une solidité à toute épreuve.

Une plante peut être définie comme adaptogène si elle remplit les 3 critères suivants, établis par I. Brekhman en 1968:

  • Si elle augmente la résistance de l’organisme contre les agressions de différente nature (physiques, chimiques ou biologiques) de manière non spécifique,
  • Si elle a une influence normalisatrice, quels que soient les changements physiologiques,
  • Si elle est absente de toxicité et d’influence sur les fonctions normales de l’organisme.

Le Syndrome Général d’Adaptation (SGA) exposé par Hans Selye est l’adaptation de l’organisme aux agressions, à un stimuli persistant et anormal (trauma, froid, etc.).

Il se constitue de la phase d’alarme, une exposition soudaine au stress: augmentation du rythme cardiaque… Puis la phase de résistance, exposition prolongée au stress, production de cortisol et d’adrénaline (hormones du stress) par les glandes surrénales. Cette phase est accompagné de signaux de stress: anxiété, troubles du sommeil… Dernière phase, le seuil d’épuisement, une exposition répétée au stress: stress chronique, fatigue chronique, surmenage, etc.

Les plantes adaptogènes ont une action non spécifique sur l’organisme permettant d’être plus résistant à ce stress, de booster le système immunitaire et le système nerveux. Il faut privilégier ces plantes qui agissent de manière saine, plutôt que de se jeter par désespoir sur le sucre, le café, le tabac, etc. D’ailleurs, qui dit moins de stress dit moins de compulsions alimentaires.

La rhodiole, une plante en or

La rhodiole, ou orpin rose, fut utilisée pour ses bienfaits dès la Grèce antique. Elle est présente en Scandinavie depuis des millénaires et était connue des vikings. Ces derniers utilisèrent la rhodiole pour s’adapter aux conditions difficiles et aux dangers. Elle leur apporta sans doute une aide dans leur épopée. Cette plante miracle booste l’immunité, elle est un anti-dépresseur et un antioxyolitique naturel.

En URSS durant la Seconde Guerre mondiale, un scientifique sous les ordres de Staline s’intéresse aux plantes adaptogènes. Il redécouvre la rhodiole et trouve un moyen d’endurcir la population en augmentant leur résistance physique et mentale. En 1947, elle est utilisée afin d’améliorer la vision nocturne, couper la faim et retarder l’épuisement.

La rhodiole est également précieuse pour toutes les agressions de la vie moderne et le stress de notre quotidien. Elle permet de libérer moins de cortisol et donc de stress, de maintenir la sérotonine dans le corps. La rhodiole améliore la qualité de vie et favorise le bien-être et la stabilité. La rhodiole peut apporter des améliorations aux personnes souffrant de crises d’angoisse, et de burn-out.

L’Ashwagandha pour une force de cheval

feuilles de la plante ashwagandha

L’ashwagandha (Withania somnifera) est une plante utilisée depuis des milliers d’années dans la médecine traditionnelle ayurvédique. Elle est originaire d’Inde, du Pakistan et du Sri Lanka. On peut traduire son nom du sanskrit par « odeur de cheval », par rapport à l’odeur que peuvent dégager ses racines. L’ashwagandha procure aussi la force et la vitalité du cheval 🙂

Connue en Inde depuis 6000 ans avant JC, l’ashwagandha gagne en popularité dans les années 2000. Le KSM-66 est lancé en 2011. Les ventes d’ashwagandha explosent l’année de la pandémie en 2020 et ne cessent de croître. De plus en plus de fabricants de compléments alimentaires l’intègrent à leur gamme et le produit devient connu dans le milieu du fitness. Le ginseng indien est très intéressant pour les sportifs et pour les pratiquants de musculation, cela augmente le taux de testostérone, aide à la croissance musculaire, augmente la force et le volume musculaire.

Parmi toutes les plantes adaptogènes, l’ashwagandha et la rhodiole sont parmi les plus étudiées et les plus utilisées. Je partage quelques unes de ces études en fin d’article. L’ashwagandha avec whitanolides peut être utilisée pour réduire le stress, promouvoir la relaxation. Elle améliore la clarté mentale, la mémoire et la concentration. L’ashwagandha comme la rhodiole sont des nootropiques qui améliorent les fonctions cognitives.

L’ashwagandha a des effets neuro-protecteurs et immuno-modulateurs. C’est un aphrodisiaque, qui améliore la fertilité et la libido… On observe aussi son action sur la glycémie, sur l’inflammation.
Le ginseng indien peut aider à soutenir un système immunitaire sain, à promouvoir la santé des articulations et à favoriser un processus de vieillissement sain.

Quel Ashwagandha choisir?

Pour un complément d’ashwagandha de qualité, on recherche un produit bio et avec le brevet KSM-66 (l’extrait de meilleure qualité), avec une bonne concentration en whitanolides (5%), et environ 0,1% de whitaférine A. Cela permet de retrouver une proportion naturelle du rhizome de la plante.

L’ashwagandha est disponible sous diverses formes, gélules, poudres, thés, gommes… Certaines personnes ont observé des effets indésirables: diarrhées, nausées, somnolences… Il faut simplement veiller à respecter le dosage, en cas de somnolence, il peut être judicieux de prendre l’ashwagandha au coucher, d’autant plus que cette plante favorise le sommeil.

Mon retour sur les plantes adaptogènes

homme qui fait un pouce en l'air

J’ai personnellement testé la rhodiole (associée au safran), et l’ashwagandha, et aussi l’éleuthérocoque sous forme de décoction.

La prise de rhodiole et safran m’a permis de lutter contre l’anxiété et la fatigue. J’ai vu des améliorations au niveau de l‘équilibre émotionnel, du moral, de l’énergie. J’ai ainsi trouvé un anti-dépresseur naturel qui n’altère pas les facultés (les médicaments me fatiguaient énormément).

L’ashwagandha m’a permis de lutter contre le stress, dêtre nettement plus apaisé et détendu.

J’ai pris de la rhodiole en gélules à midi pendant plusieurs mois (300 mg par jour), puis de manière ponctuelle. Par la suite, j’ai fait une cure d’ashwagandha de 2 mois (500 mg/jour). J’ai observé des effets rapides et une claire amélioration au niveau du stress notamment au bout de quelques semaines. Ces deux plantes m’ont aussi permis entre autres d’améliorer mes performances cérébrales et physiques, de renforcer ma masse musculaire.

Rhodiole, ashwagandha et autres adaptogènes sont des remèdes naturels efficaces que je recommande sans hésiter. Comme leur nom l’indique, les plantes adaptogènes s’adaptent à notre corps pour nous apporter ce dont on a besoin pour notre équilibre. Elles peuvent convenir à un grand nombre de personnes, apporter détente comme énergie. Je recommande de prendre un de ces compléments tous les jours en cure de 8 semaines environ. On peut même les envisager sur le long-terme. Ces plantes prises à des doses adaptées sont sans danger et présentent rarement des effets néfastes.

Pour compléter la lecture de cette article, vous pouvez consulter le lien suivant où je présente les compléments alimentaires. J’y souligne aussi l’importance du magnésium et de la vitamine D: les compléments alimentaires.

Dites-moi en commentaire si vous allez tester une plante adaptogène ou faites moi un retour de ce que cela vous a apporté!

Références

Effects of Withania somnifera (Ashwagandha) on Stress and the Stress- Related Neuropsychiatric Disorders Anxiety, Depression, and Insomnia, Speers AB, Cabey KA, Soumyanath A, Wright KM. (2021).

A prospective, randomized double-blind, placebo-controlled study of safety and efficacy of a high-concentration full-spectrum extract of ashwagandha root in reducing stress and anxiety in adults, Chandrasekhar K, Kapoor J, Anishetty S. (2012).

A randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group study of the standardised extract shr-5 of the roots of Rhodiola rosea in the treatment of subjects with stress-related fatigue, Olsson EM, von Schéele B, Panossian AG. (2009).

Clinical trial of Rhodiola rosea L. extract SHR-5 in the treatment of mild to moderate depression, Darbinyan V, Aslanyan G, Amroyan E, Gabrielyan E, Malmström C, Panossian A. (2007).

Partager

1 réflexion sur “À quoi servent les plantes adaptogènes?”

  1. Bonjour Jérémy, merci pour cet article très intéressant., c’est une découverte. C’est très intéressant de savoir pour les personnes dans un état dépressif qu’il existe des plantes pour les aider à s’en sortir.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
Retour en haut